Santé, environnement et énergie

L'Europe doit-elle mieux réguler la libéralisation du marché du gaz et de l'électricité ? Comment ?
il y a 2 an 14 semaines
Malinwa
21 December, 2008 - 21:05
19

Beter toekijken op de concurrentie en landen verplichten om dit te doen. Zie België waar het monopolie van Electrabel maar niet doorbroken raakt (mogelijk omdat Electrabel connecties heeft met zeer hoog geplaatste politici). Indien Europa hier straffen op zou plaatsen dan zou dit niet meer kunnen gebeuren.

il y a 2 an 15 semaines
Mikki
18 December, 2008 - 16:21
18

Beter reguleren ????

Hernationaliseren die handel ! Europa heeft ervoor gezorgd dat we meer betalen, dat meer mensen hun faktuur niet kunnen betalen, dat enkel zij die geld hebben er nog van kunnen genieten en dat de winsten, in plaats van naar het Gemene Goed, nu naar meneer Davignon (bilderberg) vloeien, als baas van Suez.

Als zij het niet doen, moet het volk het maar zelf terugnemen !

il y a 2 an 15 semaines
Kris Dom
15 December, 2008 - 12:13
17

2010 is ook het europese jaar van armoedebestrijding. In dit licht zou europa de prijs van energie en water voor kwetsbare groepen aanvaardbaar moeten maken. Nog beter zou zijn dat energie en waterbesparende structurele maatregelen (isolatie, regenwater recuperatie,...)voor deze mensen toegankelijk zouden zijn. Dat het niet alleen de betere middenklasse is die in een laag energeitische nieuwbouw kan wonen en daar alle mogelijke lokale nationale en europese? premies voor opstrijkt.

il y a 2 an 16 semaines
observer
11 December, 2008 - 10:35
16

Europa moet de kaart van etisch verantwoorde groene energie trekken. Biobrandstof is in deze geen optie.

il y a 2 an 16 semaines
art77
10 December, 2008 - 19:24
15

Einfach Monopole zerschlagen!

il y a 2 an 16 semaines
Ruut
10 December, 2008 - 12:11
14

La libéralisation des services publics a toujours été une erreur.
Je serais pour la création de services publics européens.
Au lieu de services privés pleins de sous traitants nous forçant à faire du ping pong payant a chaque problème.

Il suffit de voir le cout de l’électricité en Belgique et de le comparer à la France pour se rendre compte que c’est une erreur.

Il suffit de regarder les chemins de fer britanniques pour être persuadé que la privatisation est une erreur.

il y a 2 an 16 semaines
Mornagest
8 December, 2008 - 21:52
13

La libéralisation des marchés de l'énergie était l'exact opposé de ce qu'il fallait faire pour rendre service aux citoyens ; la promotion de parc éoliens locaux (par exemple, mais aussi de petits barrages, etc) gérés par les communes et des collectifs d'habitants sont l'avenir. Plusieurs exemples d'éoliennes financées par les habitants de villages ont montré l'efficacité d'une telle politique, au bénéfice évident pour ces gens.

La libéralisation a commencé ; doit-elle se poursuivre jusqu'à son étape finale, l'absence totale de contrôle de la part des gouvernements, au profit unique des multinationales de l'énergie, qui engrangent de plantureux bénéfices sur le dos des plus pauvres ?

Rien que pour l'année 2008, les tarifs de gaz ont bondi de 14,5 % en France. Pour rappel, la société GDF a été privatisée en 2004. Depuis lors, les prix n'ont jamais autant augmenté sur toute l'histoire de l'entreprise.

Attendons-nous à voir fleurir ce genre de situations ailleurs si la tendance ne s'inverse pas.

il y a 2 an 16 semaines
Saar
7 December, 2008 - 23:46
12

Een effectief concurrentiebeleid voeren (en afdwingen), zodanig dat de burger ook de vruchten kan plukken van de 'vrije gas- en electriciteitsmarkt'. Quasi-monopolieposities zoals in België moeten resoluut doorbroken worden. Europa moet in deze discussie ten dienste staan van de burger, en niet ten dienste van machtige sectoriële belangen.

il y a 2 an 17 semaines
brunat
30 novembre, 2008 - 15:03
11

déjà commencer par imposé une taxation de 6% pour la facturation chez tous les fournisseurs.

il y a 2 an 18 semaines
Yvesetjulie
27 novembre, 2008 - 19:17
10

La libéralisation n'est pas une bonne chose... On le voit, le prix n'a fait que flamber... Les services ont diminués... On nous avait promis le paradis et pour l'instant c'est l'enfer...
On doit recréer une grande entreprise énergétique pour toute l'Europe... qui doit proposer des prix bas et un bon système de partage des ressources...
De plus, l'Europe doit investir massivement dans les énergies vertes ainsi que dans les voitures électriques et dans les transports en commun, notamment au niveau des trains, bus et métro...

il y a 2 an 18 semaines
Le vieux Jules
22 novembre, 2008 - 20:10
9

Le secteur de l'énergie est un secteur stratégique qui devrait rester du seul ressort des états et qu'on n'aurait jamais dû laisser tmober entre des mains privées.Depuis la libéralisation de l'électricité en Belgique, les consommateurs n'ont jamais payé leur électricité aussi cher! Une belle réussite vraiment. Je ne peux me défaire de l'idée que l'Europe, en voulant libéraliser à tout prix, a volontairement avantagé les intérêts de quelques uns au détriment de la majorité. Le même raisonnement vaut aussi pour les chemins de fer. On a vu ce que la libéralisation du rail a donné en Angleterre. Je me demande si le but secret de l'Europe n'est pas de désorganiser complètement le rail au profit de la route. Et là aussi, les gros intérêts seront servis au détriment de la masse.

il y a 2 an 19 semaines
Euro1
21 novembre, 2008 - 22:44
8

Liberalisering is niet altijd positief, evenmin als nationalisering. Er moet dus een guldenmiddenweg gezocht worden tussen vrije concurrentie en regulering. energie is een basisbehoefte voor iedereen. Dit betekent dus dat het tot de kerntaken van de overheid behoort. De Europese overheid moet er dus voor zorgen dat energieproductie gelijk verdeeld wordt over heel het grondgebied (dus niet noodzakelijk in elk land). Kleine landen hoeven niet per se een eigen elektriciteitscentrale te hebben als er 50km verder in een buurland een grote centrale is. Door een goede geografische verdeling van de centrales, rekeninghoudend met natuurlijke energiebronnen (water, wind, steenkool, ga, olie, nucleair, ...) wordt energietransport tot een minimum beperkt. Uiteraard moet Europa ervoor zorgen dat Hongaarse elektriciteit niet goedkoper is dan Zweedse omdat een Hongaarse arbeider minder verdient dan zijn Zweedse collega! Verder moet de veiligheid van energiecentrale zo hoog mogelijk gehouden worden en de milieuvervuiling zo laag mogelijk. Minimumeisen en -criteria zijn hiervoor een noodzakelijk maar geen voldoende middel. innovatie en creativiteit (en ook de resultaten ervan) moeten gevaloriseerd worden.

il y a 2 an 19 semaines
Dirk-Christine
21 novembre, 2008 - 20:36
7

Ik vind de vraagstelling wel grappig. Liberaliseren en reguleren. Vrij laten en regels opleggen?
Ja, de markt van gas- en elektriciteit moet gereguleerd worden. Er zijn spelregels nodig.
Uitgangspunt moet wel de burgers zijn. Het gaat ten slotte om een basisbehoefte om op een behoorlijke manier te kunnen leven en functioneren.

il y a 2 an 19 semaines
Adeline
20 novembre, 2008 - 14:03
6

Een maximum prijs opleggen die iedereen kan betalen.Niet iedereen heb het kapitaal om woning te isoleren.

il y a 2 an 19 semaines
A S
20 novembre, 2008 - 13:34
5

Het is duidelijk dat Europa België hierbij een handje moet helpen, want blijkbaar kunnen we dit in ons kleine landje niet zelf. Er is al jaren (en blijft) op dit gebied een quasi monopolistische situatie, die voor niemand gezond is. Ik ben er zelfs van overtuigd dat dit ook de monopolie-houders over langere termijn geen voortreffelijke zaak is. Meer stabiliteit kan enkel bekomen worden door een betere uitbalancering, ook qua gas en electriciteit.
Er is niks mis met het kapitalisme en dus liberalisering, maar dan moet men wel 1 van de meest cruciale basisregels van het kapitalisme voor ogen houden: 'vrije concurrentie'. Dit houdt wel in dat er concurrentie moet zijn tussen voldoende spelers, en op dit vlak schieten we vandaag tekort!!

il y a 2 an 19 semaines
aloisd1
19 novembre, 2008 - 23:18
4

Il est évident que l'Europe devrait un peu mieux réguler les marchés de l'énergie,mais elle devrait surtout s'en rendre moins dépendante,en favorisant de manière massive le recours aux énergies alternatives;le système que l'on pratique chez nous,en subventionnant l'accès à ces énergies, remboursant par des primes une partie de l'investissement, élimine d'office les trois quarts de la population qui a le moins bien les moyens,alors que ce sont justement ceux qui ont le plus de difficultés à payer leurs factures;donc pourquoi,si l'état voulait réellement faire avancer de manière significative l'indépendance envers les énergies,ne pourrait-elle,peut-être avec l'aide de l'Europe, avancer les montants nécessaires à l'installation de solutions pour chacun.Si dans ce domaine l'état,l'Europe,ne pratique pas une politique plus volontariste,il faudra 100 ans pour arriver à un résultat.

il y a 2 an 19 semaines
JoseAndenne
19 novembre, 2008 - 00:23
3

Oui l'Europe doit mieux réguler la libéralisation du gaz et de l'électricité qui sont dans les mains de groupes puissant financièrement et font comme bon leur semble surtout ici en Belgique, quand je vois le montant des acomptes à verser en cas de nouveau contrat et notre argent qui dort et profite à ces groupes, à titre personnel j'ai payé par mois 400% de ma consommation réelle mais j'ai été remboursé après un peu plus d'un an si on fait le compte sur le nombre de clients ça fait une belle plus value rien que sur le placement à terme de toutes ces sommes. Le problème en Belgique c'est les offres de postes d'administrateurs à des politiciens ce qui permet de faire tout et n'importe quoi. Ces pratiques devraient être interdite par l'Europe mais je suis peu être un utopique.

il y a 2 an 19 semaines
waleran
18 novembre, 2008 - 19:03
2

Oui, en menant une politique énergétique commune via la conception d'un réseau de production et de distribution électrique et gazier européen intégré dans un processus de développement durable à l'échelle du continent. Seul un décloisonnement du marché de l'énergie entre les états peut amener la libéralisation. Cette libéralisation doit se faire, bien sûr, pour une harmonisation des prix et services pour les citoyens européens.

il y a 2 an 19 semaines
Paulo7850
18 novembre, 2008 - 18:20
1

En permettant au citoyen d'obtenir son énergie par les énergies alternatives à coûts faibles.
La multiplication de PME locales en ces produits donnera de l'emploi, moins de circulation, moins de pollution, et rendra tout un chacun libre des gros systèmes.

C'est la solution à terme en remplacement du plus de nucléaire possible.