Economy, employment and social policy

Is there a European social model according to you? What do you see it as representing and do you think it is worth safeguarding?
2 years 13 weeks ago
Carlo Jansen
30 December, 2008 - 23:29
41

Ik ben er niet van overtuigd dat een Europees sociaal model haalbaar is. Een sociaal model dient aangepast aan de behoefte van de burger en aangezien die in elk land/regio/streek verschillen, zijn verschillende modellen absoluut noodzakelijk. Bij een ééngemaakt model zouden volgende onoverkoombare problemen ontstaan:
-tekortkomingen waar de behoefte groter is
-fraude waar de behoefte klein is
-oncontroleerbare geldstromen
-afvlakking van de eigenheid van de volkeren
Conclusie: een sociaal model is er voor de burgers en niet voor Europa

2 years 14 weeks ago
FEB-VBO
23 December, 2008 - 18:10
40

On peut parler de modèle social européen dans la mesure où l’UE est caractérisée par un ensemble de valeurs communes basées sur la solidarité, la redistribution et la justice sociale Mais il est vrai aussi que les modèles sociaux nationaux restent assez hétérogènes. Beaucoup d’initiatives sont d’ailleurs prises au niveau européen pour imposer des socles de droits minima (la Stratégie européenne pour l’emploi, les 10 principes en matière de flexicurité et plus de 70 directives européennes en matière sociale, …). Par ailleurs, les différents rapports de la Commission montrent que l’élargissement est positif pour tous les Etats membres et que les nouveaux Etats membres tendent à rattraper les anciens Etats membres. (cfr. dernier rapport de la Commission sur l’élargissement et la libre circulation des travailleurs de novembre 2008). Selon la FEB, les Directives à caractère social devraient être formulées dans des termes suffisamment généraux afin précisément de respecter les spécificités de chaque Etat membre et l’autonomie des Etats quant à la fixation des modalités d’exécution des mesures et objectifs fixés au niveau européen. Dans le cas contraire, les entreprises et administrations sont confrontées à un cumul d’obligations coûteuses, contraignantes et inopportunes dans la mesure où les objectifs pouvaient déjà être atteints mais par d’autres voies. Pour améliorer l’Europe sociale, la FEB est d’avis qu’il convient notamment de prendre des mesures pour lutter contre la concurrence déloyale, contre le dumping social, la fraude sociale et le travail illégal.

2 years 14 weeks ago
ncariat
23 December, 2008 - 11:50
39

Il y a pour moi un modèle social européen, fondé sur la prévoyance collective et qui consacre le rôle plus ou moins important de l'Etat et des services publics en général.

S'il doit être adapté et rationalisé (notamment pour faire face au vieillissement de la population qui nous attend), et s'il doit être permis et encouragé de développer en sus des formes privées d'assurance sociale, il ne doit pas être bradé ou dénaturé, certainement pas à un moment où les Etats-Unis (pris de manière plus ou moins avouée comme modèle par les instances communautaires afin de légitimer une dérégulation compétitive dans le cadre notamment des politiques de flexicurité) sont sur le point, sous l'impulsion de Barack Obama, de dévelloper leur système de santé obligatoire, en quelque sorte en l'européanisant.

Il ne faut à mon sens pas trop attendre trop vite des nouveaux Etats membres, qui voient leur législation moins protectrices comme des avantages compétitifs leur permettant de rattraper leur retard par rapport aux anciens. Leur montée en puissance au point de vue économique entrainera inévitablement une hausse de la protection sociale, pour deux raisons. Premièrement, car la richesse crée pourra être redistribuée. Cette affirmation n'est pas si angélique qu'elle en a l'air: si les dirigeants ne font rien pour leurs travailleurs alors que la richesse se crée, ils s'exposent 1) à des mouvements sociaux 2) à l'émigration de leurs travailleurs vers d'autres Etats Membres, qui les exposera au risque de la pénurie de main d'oeuvre

2 years 14 weeks ago
Maria
21 December, 2008 - 23:37
38

Een Europees Sociaal model zou het verdedigen waard zijn. Indien het sociale vangnet + werkvoorwaarden in alle lidstaden gelijk(er) zou zijn zou men economische verplaatsingen van bedrijven/personen binnen de EU kunnen vermijden.

Toch moeten we oppassen dat de sociale zekerheid in de lidstaten betaalbaar blijft en misbruiken moeten hard aanpakt worden. Solidariteit is belangrijk maar tot op zeker hoogte en zeker niet onvoorwaardelijk.

Economische immigratie van buiten de EU zou moeten worden tegengaan, ook om ons sociale zekerheid betaalbaar te houden.

2 years 14 weeks ago
Malinwa
21 December, 2008 - 10:34
37

Ik kan enkel spreken voor West-Europa.
Volgens mij bestaat dit en moet dit ook verdedigd worden tot op een zekere hoogte.
We moeten een mix vinden tussen het Europese en het Amerikaanse model.
Ik ben voorstander van gedeeltelijke privatisering omdat het Belgisch sociaal model op lange termijn, in de huidige vorm, niet meer betaalbaar is. Nederland, een proactief land, is hier trouwens al mee bezig.
Een sociaal model dient om sociaal zwakkere mensen (tijdelijk) te helpen. Deze mensen moeten absoluut geholpen worden, maar misbruik moet krachtdadig bestreden worden. Iets wat in België quasi niet gebeurd.
Het kan interessant zijn om dit meer Europees te gaan coördineren zodat alle mensen binnen Europa dezelfde sociale rechten en plichten hebben.

2 years 14 weeks ago
il est ou
20 December, 2008 - 18:17
36

Bonjour,

Si on annonce 169000 chômeurs de plus il faut effectivement multiplier par deux pour ceux qui seront rémunérés, mais le nombre de chômeurs est il un bon outils de mesure pour évaluer les conséquences réelles de cette crise.

Effectivement il est rassurant de ne voir que les chômeurs mais aujourd'hui il y a 7 millions de pauvres en France auquel il va falloir ajouter tous ceux qui vont sortir du chômage pour le RMI et la rue.

Là et seulement là on mesure les conséquences désastreuses du délire des néo libéraux dont ce gouvernement est complice.

La solution est de virer ces malpropres qui profitent de la crise pour accélérer leur travail de sape et atteindre l'objectif de leur feuille de route qui est de mettre la France à la disposition du marché.
Cet objectif défini par les instances européennes au travers de la directive services, elle même issue de l'AGCS signé dans le cadre de l'OMC, va permettre aux multinationales de mettre la main sur les services publics d'état et leurs millions de clients captifs. La poste, l'éducation, la santé, l'énergie, l'eau, tous ces services publics ne peuvent sortir du champ de l'état au risque de voir se développer un système à l'américaine ou à l'anglaise générateur d'inégalités énormes et de la paupérisation de masse.

Nous Français, nous nous devons de refuser ces changements profonds de notre modèle de société et de mobiliser les autres peuples européens autour de ces thèmes.

Être européen est il synonyme de renoncement et d'affaiblissement de la protection sociale ?

Doit on subir la dictature du sacro saint marché toujours plus avides de profits ?

Je ne le crois pas.

Aussi si une autre majorité gouvernait la France selon nos valeurs héritées des Lumières et qu'elle portait cet engagement avec la même énergie que Sarkozy à mis pour soutenir ses amis financiers, nous pourrions avoir un modèle social européen qui tire vers le haut.

Tout est histoire de choix, voulons nous conserver ces pantins à la solde de la globalisation financière, ou bien voulons nous tracer un nouveau chemin ?

Pour cela il ne faut pas remettre en question tout le système comme l'agitent les tenants de cette majorité, il suffit de mettre les règles adéquates pour que les profits individuels diminuent à l'avantage du collectif. Il faut que les profits soient réinvestit en local pour que tous les citoyens participent de la dynamique, le développement soutenable qui se base sur le respect de critères environnementaux, sociaux et économiques ne concerne pas seulement les pays lointains. Ce concept est applicable partout et se résume dans un principe de proximité.

La vie est belle ne la gâchons pas

A+

2 years 15 weeks ago
il est ou
18 December, 2008 - 22:35
35

Bonjour,
Je suis français et j'ai l'occasion de voyager un peu partout dans le monde et en Europe en particulier.
Je ne pense pas qu'il existe un modèle social européen nous avons tous notre vision du monde. Une différence essentielle nous divise c'est la notion de responsabilité, dans les pays du nord c'est plus la responsabilité individuelle qui prime, alors qu'au sud on est plus sur la responsabilité collective. La division entre monde catholique et monde protestant est encore visible au travers de ce prisme. De cette différence vient notre difficulté à définir la notion de service public et de bien public.

A+

2 years 15 weeks ago
non defini
18 December, 2008 - 09:42
34

Le modèle européen est "social" mais la justice sociale est fondée sur des "droits" et comme chacun sait un droit est une convention, c'est donc une justice de privilégiés.
La justice aussi n'est pas "justice" mais conventions.
Nos démocraties aussi n'apportent pas ce que nous en espérions.
Comme nous sommes citoyens donc responsables de notre société, je suggère que l'exécutif soit composé de personnes vraiment compétentes dans leur domaine.Ce seront des fonctionnaires qui prépareront les projets sous l'impulsion d'un ministre. Que le législatif soit tiré au sort (parmi tous les citoyens ayant leur "droits politiques"); mandat court afin que la personne porte toute son attention à ce qui va lui être soumis par l'exécutif. Cette assemblée représente vraiment le peuple par sa diversité d'expérience de vie, de sensibilité, de parcours, etc. Ils savent qu'une fois leur mandat terminé, ils retourneront à leur "image" quotidienne.
L'avantage que je vois là, c'est l'égalité de chaque humain en dignité. Ce n'est plus l'argent, les études universitaires, les connaissances ou la culture, la "vieille famille" ou l'hérédité mais une authentique responsabilité de tous devant la tâche à accomplir. Et nous cherchons la justice pour chaque terrien, et non à fabriquer une structure politique qui nous sécurise et nous apporte des privilèges.
Faut-il que je rappelle que la liberté consiste à pouvoir faire tout ce qui ne nuit pas à autrui (dans le respect des lois bien sûr) Vous remarquez que la liberté est une relation à autrui et que de plus elle est service d'autrui. Si la liberté est à notre service c'est de l'égoïsme et non de la liberté. les entreprises nous ont suffisamment appris l'utilitarisme!

2 years 15 weeks ago
frank Roberts
17 December, 2008 - 04:09
33

Er is een Europees Sociaal Model, of men dit in de toekomst zal kunnen behouden dat is de betere vraag.
Er zijn verschillen in de landen deze kunnen in de toekomst door wetgeving worden geuniformiseerd.
Elk individueel sociaal model dient te worden geschrapt om duidelijkheid te krijgen tussen de verschillende landen. In de rijke landen zal men de overdreven zaken dienen te schrappen of individualiseren en in de armere landen zoals de nieuwe leden zal men in versnelde pas de sociale wetgeving dienen aan te passen. Wil men het hoofd kunnen bieden aan de kracht van het oosten. Leven en werken in Vietnam geeft je een andere kijk op de wereld. Hier leeft men van dag tot dag. Met een jaar inkomen in de meeste gevallen lager dan een maandinkomen voor een Europeaan. Men heeft geen sociaal vangnet, en het sociaal vangnet vandaag is je familie. Zij zijn de bakermat van je opvang wanneer je ouder wordt, de ouderen doen huishoudelijke taken en de jongeren gaan werken om alle rekeningen te kunnen betalen. Men heeft wel het voordeel dat men als familie samen blijft en samen een leven opbouwt, en heeft een familielid het moeilijk dan staan de anderen daar klaar om hem te helpen. Ons sociaal vangnet is dus noodzakelijk omdat wij deze spirit niet meer weergeven. Familie betekend voor de europeaan (versta rijke) alleen maar last, en misschien ook financiele last. Opvangtehuizen en dergelijke meer hebben in Asia geen toekomst vandaag. In Europa big Business, Steek de oudjes weg in een opvangtehuis en we gaan ze wel bezoeken af en toe. Maar opvangen in eigen midden minder en minder. In het ouderlijk huis intrekken, ja of nee. Liefst nee. De vraag is of ons soicaal vangnet niet gebruikt wordt om het te gebruiken om je geweten te sussen. In Asia is het zo dat je je wel kan verzekeren tegen al deze zaken en dit is de individuele manier, waarschijnlijk deels overgenomen van het Amerikaanse model. Dus overal heeft men oplossingen, is er op alles iets aan te merken, ja elk systeem is goed en elk systeem is slecht. Europa heeft het beste volgens mij, gezien ook de niet gefortuneerde persoon gebruik kan maken van het sociaal systeem. Het indidviduele is er een van discipline van jezelf, maar kan werken (in de meeste gevallen beter) indien men het spel speelt zoals het moet.
Het Amerikaanse model is er een dat je kan gebruiken als tussenoplossing, biedt iets, maar geen garanties, en kijk dit jaar naar de beurs en dan dien je schrik te hebben voor je toekomst. Maar kan Europa de rekening blijven betalen, en dat zal de hamvraag worden voor de toekomst. Volgens mij nee, want de beurscrash en recessie gaan alle reserves teniet doen. En alleen verhoogde belastingen gaan de mogelijkheid bieden om nieuwe reserves aan te leggen. De economische crisis van vandaag werd nooit verwacht, men hoopte op altijd maar beter. Maar werkloosheid zal toenemen, de vergrijzing van de bevolking komt eraan, dus de rekening wordt hoger, maar het inkomen daalt, en zal drastisch dalen in de toekomst. Kijk om je heen in de US, 500.000 mensen verliezen in November hun job, in europa durft men daar berekenen, de indices worden zelfs niet meer aangevuld in de vershillende websites. In Asie waar ik nu woon is het jobverlies ook enorm, maar hier betaald niemand de rekening voor dit verlies van job, mensen gaan gewoon door met leven en hebben hun familiaal vangnet, en gaan hier en daar werekn voor minder, maar ze doen iets anders. Dan gaat men maar maar dan een job doen, en gaat men zo zijn inkomen verbeteren.
besluit : Europa heeft het beste model, maar heeft drie taken:
1. alle aangesloten landen op hetzelfde niveau brengen, zodat er geen verschillen meer mogelijk zijn.
2. zich wapenen tegen de derde wereld, want die hebben geen of bijna geen sociale lasten te dragen, en blijven dus competitief op de arbeidsmarkt.
3. is de recessie tot een goed einde brengen, maar daar zal het schoentje wringen want men vergeet elke eurocent uitgegeven voor steun aan gelijk welke sector zal dienen te worden betaald en dit door de gemeenschap. Wie zal de rekening betalen het individu door extra belastingen of door het opsoupperen van de reserves en het sociaal vangnet te ondermijnen.

2 years 15 weeks ago
staf de c
14 December, 2008 - 16:09
32

Er bestaat wel degelijk een Europees sociaal model: het zgn. Rijnlandmodel. In tegenstelling tot de huidige rampzalige economische en financiële situatie in Europa en de rest van de wereld, veroorzaakt door het eens zo geprezen Angelsaksische model van kapitalisme _ betekent (betekende?) dit een veel grotere bekommernis voor de gewone arbeider, bediende, kaderlid. Alleen voor stelende, corrupte en onbekwame ceo's (voorbeelden genoeg de jongste tijd) vormde dit sociaal model een bedreiging. Het moest dan ook verdwijnen, mee met de hulp van neoliberale mediabazen.
Het hoeft geen betoog dat dit sociaal Europa voor de grote meerderheid van de Europeanen de moeite waard is te worden verdedigd. Een en ander betekent voor mij meer aandacht voor gelijke kansenbeleid en degelijk onderwijs voor eenieder, betaalbare en goede medische zorg voor alle klassen, respect voor het werk van arbeiders en bedienden en voor hun vertegenwoordigers in vakbonden en ziekenfondsen. Kortom, weg met het denken van Thatcher, Reagan, Bush en co. De school van Milton Friedman heeft de wereldeconomie in een massa ellende gestort en wendt zich nu met veel pretentie en zelfgenoegzaamheid tot de vroeger vermaledijde staat om hun aandelen te redden. Er dient dringend een einde gesteld aan dit roof-, casino- of mafiakapitalisme of hoe men het ook moge noemen. Dat hiervoor dringend zware sociale correcties in de economie nodig zijn, moet nu stilaan toch wel iedereen duidelijk zijn.

2 years 15 weeks ago
bastien086
14 December, 2008 - 15:14
31

Bonjour,

Je pense en effet qu'il existe un modèle social européen, mais que son fonctionnement est basé sur une vision de l'Europe et de ses sociétés qui n'est plus d'actualité.

Le principe fondateur est bon; des prélèvements élevés et une diminution de l'inégalité et de la pauvreté. Cependant, pour que ce modèle social soit efficace, il faut tenir compte de la nouvelle donne : par exemple, les citoyens européens ne veulent plus être considérés comme des numéros dans une société de masse, mais ils demandent davantage de services (sociaux) personnalisés. C'est là, à mon avis, la clé de la réussite de ce système : une approche plus fine des utilisateurs.

Pour ces raisons, je pense qu'une approche à un niveau local, coordonnée aux niveaux nationaux et européen est indispensable. Cela a l'avantage d'éliminer les "pièges d'improductivité" des politiques sociales, et de donner au système un élan européen. Comme chaque pays a ses spécificités, les politiques à appliquer doivent cependant rester nationales.

De plus, les systèmes sociaux se doivent d'aller plus loin que d'être de simples "filets de sécurités". Je pense en effet qu'ils doivent anticiper les problèmes des groupes à risques, afin d'éviter, ensuite, de recoller les morceaux. Cela demande une connaissance plus précise des groupes à risque, d'où la nécessité d'une approche plus fine, locale par exemple.

2 years 16 weeks ago
il est ou
13 December, 2008 - 09:38
30

Bonjour,

Comme vous l'avez entendu les 27 se sont mis d'accord pour qu'un nouveau référendum soit organisé en Irlande pour que le traité de Lisbonne puisse "enfin" être applicable.
Vous aurez remarqué avec quel énergie notre bon président Sarkozy s'est démené pour arriver à ce résultat que la plupart des gouvernements signataires veulent de toute manière. Ce n'est donc pas le bruit généré par Sarkozy qui a conduit à ce référendum mais bel et bien la volonté de la majorité des gouvernement.

Alors pourquoi tout ce bruit ?

La réponse est simple, notre bon président se verrait bien comme le premier président de l'Europe ayant un mandat de 2 ans et demi comme défini dans le traité de Lisbonne.

Alors si vous ne voulez pas d'une politique de casse sociale comme elle est est mise en œuvre en France depuis 2002, il est temps de se mobiliser pour que lors des prochaines élections européennes de 2009, nous élisions un parlement capable de bloquer les orientations politiques actuelles dans les domaines qui sont de sa compétence. Ce serait aussi un message fort envoyé aux Irlandais pour qu'ils ne se laissent pas avoir par la propagande de la majorité néo libérale actuelle, qu'elle soit de droite ou de gauche.

La vie est belle ne la gâchons pas

A+

2 years 16 weeks ago
il est ou
11 December, 2008 - 23:10
29

Bonjour à tous,

Je suis français et je partage largement les inquiétudes de nombreux intervenants de ce fil.
Je pense que le modèle social que veulent imposer les néo libéraux qui gouvernent l'Europe aujourd'hui trahi les ambitions des pères fondateurs de ce projet utopique, qui voulaient faire ce notre continent un lieu de paix après des siècles de luttes fratricides.
Leur projet à bien avancé jusqu'au jour où le capitalisme industriel à cédé la place au capitalisme financier et à ses dérives totalitaires avec comme objectif de globaliser le monde. Dans cette campagne pour créer le Grand Marché les néo libéraux ont infiltré les instances européennes jusqu'à en prendre le pouvoir.
Après avoir délocalisé les outils de productions vers les pays à bas coûts, privant ainsi l'Europe d'une économie réelle, il à suffit de l'un de leurs représentants au sein de l'OMC pour signer la mort des services publics d'état et d'offrir ainsi tous ces clients captifs aux multinationales de leurs donneurs d'ordre.

Les politiques actuelles de précarisation progressives mènent à monter les uns contre les autres les différentes strates de la population en stigmatisant telle ou telle catégorie alternativement, et plus particulièrement les plus en difficulté. Ce qui les pousse vers les extrêmes et retire toute possibilité à des partis de venir taquiner ces nouveaux féodaux.

La parodie de démocratie à laquelle nous avons assisté pour la signature du traité de Lisbonne et la volonté de faire dire OUI aux peuples qui sont majoritairement contre révèle le cynisme de ces politiciens véreux.

Alors même si les députés européens ont peu de pouvoir, compte tenu de la répartition des rôles, les élections européennes sont proches et il est possible d'envoyer un message clair pour que l'Europe prenne une orientation ou l'humain sera au cœur du projet et l'économie au service de son épanouissement.

La vie est belle ne la gâchons pas

A+

2 years 16 weeks ago
De rechtvaardig...
11 December, 2008 - 12:42
28

Jazeker, er bestaat een sociaal model in de Europese context. Maar dat is helaas te beperkt en beknopt door allerlei lobbyisten in dienst van bedrijven en industrieën. Kijk bijvoorbeeld naar Bolkestijn. Deze persoon wou het zo maken dat bedrijven binnen Europa mensen uit andere lidstaten konden inhuren aan de voorwaarden van het land van herkomst. Laat nu een Poolse werkman eens concurreren met zijn veel durdere bijvoorbeeld Duitse werkman. Dit soort ondergravers van een sociaal europa doen veel mensen - waaronder ik - toch wel twijfelen aan een Sociaal Europa. Gelukkig was er voldoende protest vanuit de vakbonden en heeft men moeten inbinden. Een gelijkaardig feit was er bij de havens, waar men de vrachtafhandeling wou laten gebeuren door personeel van de rederij van het schip. En deze zijn vaak Filipijnen - reden: prijs. Sociaal? Ja, maar dan enkel doordat er vakbonden zijn.

2 years 16 weeks ago
Ruut
10 December, 2008 - 11:18
27

Pour l’instant le seul modèle social européen que je constate, c’est l’esclavage des non européen via les politiques de sans papiers et l’asservissement vers le bas des européens au travers des délocalisations intra Europe.

Oui il existe un modèle social Européen, mais il mérite de disparaître.

2 years 16 weeks ago
Jean Michel
8 December, 2008 - 15:50
26

Le modèle socialo européen se construit tous les jours. Et l'Europe ne va pas assez loin pour protéger le citoyen travailleur. Je souhaiterais voir deux éléments pris en compte dans notre présidence:

1. Le droit de la concurrence ne peut pas empêcher le droit social de progresser. Les mutuelles sont remises en cause au nom de la concurrence mais est-on dans la même logique?! Je demande au Gouvernement de protéger les fonctions des mutuelles au niveau européen.

2. Il faut défendre un revenu minimum garanti pour tous les travailleurs. Ce revenu doit être rehaussé et harmonisé! Cela permettra de lutter contre les délocalisations et réduira els pièges à l'emploi.

Deux idées simples auxquelles je serai attentif dans le futur. Merci

2 years 17 weeks ago
Katalan
5 December, 2008 - 18:24
25

Ja,er bestaat een Europees sociaal model: G-E-L-D !!!
In de economie is het huidig moto : liegen, bedriegen of misleiden en de concurentie nekken.
Dat de economie slecht gaat, is heel simpel te begrijpen,hoeveel zijn er met de koolschop in de staatspot aan t'scheppen? Ook in de privésector wordt er door directie en management aanzienlijk grote bedragen uit de bedrijfskas gelepeld. NOOIT GENOEG...GELD. Sommigen gaan zelfs met miljoenen Euro's naar huis bij ontslag,OH!!! ja, dat is ondertussen gereduceerd naar een paar honderd-duizend zeker, sorry hoor!! de sukkels. Als ik mijn ontslag krijg, dan is een schop in mijn achterwerk het enige voelbaar wat ik eventueel kan meekrijgen.
Werkgelegenheid: mijn mening voor wat betreft de hedendaagse trend ? zo weinig mogelijk hoeven te doen voor een hoog loon. Eerst zo lang mogelijk studeren, en dan bestempeld worden als de witte raaf. Aan de hand van de diploma's onmiddellijk een hoge funktie zetelen, en dan bij gebrek aan ervaring de boel verprutsen en de verantwoordelijkheid op een ondergeschikte schuiven. Uitzonderingen bevestigen de regel,maar ze vormen een uitstevend ras.
Maatschappij: Maatschappij??? welke maatschappij? ik vind dat het eerder " ieder voor zichzelf " geworden is, tenzij je aardig wat geld boven haald, en dan is iedereen je maat. Deze wereld is niet meer voor de goedhartigen, zij worden constant de broek afgestroopt. Als er dan zo iemand is die het niet meer ziet zitten,dan volgt de wanhoopsdaad of hij contacteerd "Zelfmoordpreventie". Daar doet men er met de beste bedoelingen en grootste moeite alles aan om tot inkeer te komen,maar mijnsinziens, in het politieke denken hogerop,sluimert de gedachte...OEF!! toch geen belastingbetaler minder. Zo is de cirkel rond en komen we weer uit op GELD! Ik denk dat de rijken beter hun hebzucht drastisch zouden terug schroeven, want EENS zullen zij worden geconfronteerd met de koelbloedige maatschappij welke zij zelf hebben gecreërd.

2 years 17 weeks ago
arianneminotaure
2 December, 2008 - 14:35
24

Dans tout ce qui se dit dans ce forum, il y a du vrai et du faux. Débattre sur cette question serait long et fastidieux mais une chose est certaine, le parlement européen, tel qu'il est conçu et agit actuellement, n'est pas un bon parlement. En premier, il est inutile, voire utopique, de vouloir uniformiser l'Europe. Chaque pays possède ses coutumes, ses revenus diversifiés en fonction de sa situation géographique et son système social. C'est un peu comme dans une famille de plusieurs enfants, il est disproportionné de la part des parents de vouloir que chaque enfants copie ou singe l'autre, histoire de pouvoir donner ses ordres plus facilement. Nous sommes tous différents et il en est de même pour chaque pays composant l'Europe. On ne peut changer des milliers d'années d'histoire. Ce qui est incompréhensible, et le fait a déjà été souligné, c'est que dans cette Europe que l'on vante tant, aucune langue n'a encore été choisie afin que tous, sans exception, puissent un jour se comprendre. Ce qui est étonnant, c'est que ce parlement européen ne commande pas l'Europe mais la chapeaute en prenant des décisions qui vont, souvent, dans le sens contraire de certaines politiques locales. Ce qui amène la question suivante: " Pourquoi payer autant de gens alors que, dans notre pays surtout, nous avons trop de ministres?" Pourquoi freiner le commerce et autres industries sous le prétexte d'attribuer des marchés à des pays qui ne les possédaient pas avant? Pourquoi obliger tel ou tel autre pays a exercer la pêche si celui-ci préfère l'agriculture? Pourquoi encore et encore car les anomalies dans la gouvernance sont nombreuses et appauvrissent l'individu entrepreneur. Si, au lieu d'essayer de créer une Europe parfaite en tout sens, on s'attelait au social? Ce social qui pose tellement de problèmes par le vieillissement de la population et la chute de la natalité? Comme il est bien souligné dans un autre argument de ce forum, la solidarité ne se conçoit que par l'apport financier de celui qui travaille afin d'aider celui qui ne travaille pas. Celui qui ne travaille pas n'est pas un profiteur, il ne travaille pas parce qu'il ne trouve pas de travail. Pas de travail déclaré!!! Il ne faut pas croire ce qu'on raconte lorsqu'on dit que l'on fait appel à de la main-d'œuvre étrangère pour palier à un manque national. C'est faux!!! On appelle les étrangers en Belgique parce qu'ils travaillent même non déclarés et ça, le belge ne le supporte pas et il a raison. Il faudrait voir du côté des patrons d'entreprise, ces gens qui veulent s'enrichir sans payer d'impôts, sans payer de lois sociales, sans payer la TVA!!! Et là se trouve le fond du problème! Là se trouvent les millions d'euros que l'état réclame pour remplir les caisses de l'onss!
Là aussi, dans la fraude à l'impôt, se trouve le manque à gagner! Tous ces gens qui éludent devraient aller en prison car ils sont doublement profiteurs! Non seulement ils ne payent rien mais ils profitent d'un système où ce sont les autres qui payent!

2 years 17 weeks ago
juan carlos
1 December, 2008 - 19:27
23

De ideale organisatie blijft uit zolang het bepalen/maken van de mens in plaats van de ontwikkeling van zijn Zijn als grondslag van ontwikkeling en probleemoplossing wordt gehanteerd. ^

Wat houdt de ideale organisatie in?

De ideale organisatie houdt vanzelfsprekend alles in waar zij altijd naar gestreefd heeft. Dit betekent voor:

De medewerker.

Iedere medewerker zal zichzelf als volmaakt ervaren. Dus bijvoorbeeld als:

V o l m a a k t

vrij en verantwoordelijk

flexibel en standvastig

transparant en gesloten

afstandelijk en betrokken

individualistisch en sociaal

zelfzuchtig en altruïstisch

volgend en leidend

aanwezig en afwezig

consequent en opportunistisch

naïef en berekenend

betrokken en afstandelijk

loyaal en eigenzinnig

gewetensvol en gewetenloos

afhankelijk en onafhankelijk

fatsoenlijk en onfatsoenlijk
spontaan en bedachtzaam

controlerend en vrijlatend

indringend en omhullend

intuïtief/sensitief en rationeel

bescheiden en brutaal

vredelievend en oorlogszuchtig

agressief en teder

oordeelloos en oordelend

autoritair en nederig

grenzen respecterend en schendend

doortastend en behoedzaam

actief en passief

betrouwbaar en onbetrouwbaar

Enz.

Deze ervaring van volmaaktheid houdt niet in dat het individu niet meer kan of wil veranderen.

Het houdt wel in dat:

Geen enkele toestand meer als negatief, als fout, wordt ervaren. M.a.w. goede en slechte eigenschappen en handelingen bestaan niet meer.

Verandering niet langer geschiedt vanuit de verstandelijke en/of gevoelsmatige ervaring van goed of fout die per definitie inflexibel/rigide is, maar vanuit het Ware Zelf.

Het doel en de prestatie van de organisatie.

Het doel en de prestatie van de organisatie zijn volmaakt. Dit als gevolg van het feit dat iedere medewerker geen behoefte heeft te bevredigen oftewel vervuld is en in overeenstemming is met de bedoeling van het leven zelf. Het gaat de medewerkers tot in hun diepste wezen niet om het resultaat, maar om het proces. Dus om de zijnsmanifestatie in het hier en nu.

***

Opmerking.

De stelling dat zijnsontwikkeling de enige manier is om bevrijd te worden uit de gevangenschap van de dualiteit en daardoor één te worden met de singulariteit, betekent niet dat andere methoden overbodig zijn, maar wel dat zijnsontwikkeling de basis ervan moet zijn. Die basis kan er alleen zijn wanneer degene die zijnsontwikkeling hanteert het Zijn zelf heeft gerealiseerd dan wel zich op de Weg er naartoe bevindt.

2 years 17 weeks ago
switch1128
1 December, 2008 - 18:48
22

Je suis du même avis que MrGoldz

2 years 18 weeks ago
johans
25 November, 2008 - 07:17
21

In een sociaal Europa geldt: gelijk loon voor gelijk werk. Laat ons dus eerst de salarissen van de eurocraten aligneren met de lonen in de reële maatschappij. Dit heeft niets met jaloezie te maken maar met rechtvaardigheid. Zolang dit probleem niet is opgelost, zal Europa het bij de burger blijven slecht doen. Om gerespecteerd te worden, moet je het te verdienen door zelf het goede voorbeld te geven.

2 years 18 weeks ago
MrGoldz
25 November, 2008 - 03:38
20

Un modèle social dans le sens où je le conçois n'existe pas en Europe. Un modèle économique je veux bien le croire. Ce dernier qui d'ailleurs est créé pour écraser les conditions sociales acquises au niveau national des membres de l'UE. Conditions sociales pour lesquels la Belgique se situe dans les premiers pays. Mais au rythme du reste du monde, elle subit cette libéralisation et cette privatisation sans cesse au nom de la compétitivité. L'UE est née d'une volonté de paix entre ses pays membres, afin que cesse des conflits comme on l'a connu au siècle dernier. Dans ce sens la compétitivité est un espace qui met les entreprises sans cesse au pied du mur, afin de réaliser de meilleurs offres au public. Mais est ce que la compétitivité est elle légitime lorsque elle autorise les fusions qui casse la concurrence, lorsqu'elle amène à brader la qualité de vie des gens, lorsqu'elle trompe les gens à coup de publicité mensongères, lorsqu'elle perd sa responsabilité morale, éthique et environnementale, lorsqu'elle plonge des famille dans la perte de dignité humaine, de nécessité de bases?

La couverture sociale est un acquis du peuple, il ne faut pas l'oublier, et ce qu'elle offre c'est la sécurité même, et encore plus que celle d'un salaire. Nous vendons nos bien publics au noms de la liberté, mais à dire vrai je ne me sens pas libre lorsque des citoyens belges vivre sous un seuil de minima social, ce qui au passage nous apporte que criminalité, haine raciale, dérives sécuritaires et j'en passe. Nous défendons nos nations comme nous défendons nos identités, et je pense que la nation qui nous représente le plus est l'Europe et ses valeurs. Si le citoyen se dirige de plus en plus vers les extrêmes comme on peut le remarquer dans plusieurs pays, c'est que leurs gouvernements ne les entend pas. Ces mêmes gouvernement qui n'ont pas le pouvoir de réguler la compétitivité internationale il faut le rappeler.

La crise financière mondiale nous à rappeler l'importance de réguler les marchés financiers, et de mieux contrôler les Banques, elles qui nous prennent en otage (par l'usure et l'usufruit de nos épargnes). Tout ceci nous rappelle que l'intérêt privé sans balises n'attise que la perte d'identité et de repères identitaires, puisque tout ce qui importe c'est le nombril des actionnaires, et que le voisin crève, c'est tant pis.

Pourquoi je plaide ? Pour un renforcement des valeurs de l'Europe, qui sont la paix et la sécurité au niveau local jusqu'au niveau international. Cela passe par un renforcement de la solidarité sociale, d'un équilibrage des standard de vie, de moderniser nos institutions publics, de les administrer de manières contrôlées et transparentes, d'exiger un minima social universel au prix de revoir l'indicateur de croissance. Je suis intimement convaincu qu'un monde plus solidaire, qui prend sa richesse à voir son voisin comme un partenaire et non un adversaire, n'apportera qu'un monde plus productif, plus libre et plus sécuritaire.

2 years 18 weeks ago
Euro1
23 November, 2008 - 16:46
19

Het Europees sociaal model is gebaseerd op solidariteit en is zeker het verdedigen waard. Probleem is dat het sociaal vangnet niet in alle lidstaten gelijk is. We moeten er zo snel mogelijk voor zorgen dat elke Europese burger echt gelijk is en van dezelfde gelijke rechten kan genieten tegen dezelfde prijs. Het komt er dus op neer de levensstandaard in de hele unie op hetzelfde peil te brengen. Toen landen als Spanje,Portugal en Griekenland jaren geleden toetraden tot de Unie werden zij ook beschouwd als 'ontwikkelingslanden'. Vandaag zijn deze landen even welvarend als de zogenoemde rijke landen waaronder Belgiê. Maw, het is dus enkel een kwestie van tijd voor Polen, Hongarije en de andere 'nieuwe lidstaten' ons hebben bijgebeend. De bedenking hierbij is dat hoe groter de unie wordt, of hoe meer 'arme' staten er zijn, deze inhaalbeweging wel eens trager zou kunnen gaan. De boodschap is dus: geen nieuwe lidstaten voor de hele EU op min of meer gelijk niveau zit. Pas dan kan overwogen worden de unie verder uit te breiden.

Een Europese unie waar elke lidstaat economisch en sociaal gelijkwaardig zijn zal geen last meer hebben van interne migratie (er zullen dus geen oosteuropese dievenbendes meer zijn).

2 years 19 weeks ago
Euro1
21 November, 2008 - 22:57
18

@ TATTO

Wat is het alternatief? Belgiê? Of bedoel je Vlaanderen? En hoort limburg daar dan bij? Wil je op je eentje (of met je eigen regio) concurreren met bvb China? Veel geluk. Ik ben in elk veval blij dat België deel uitmaakt van de EU. Ik mag er niet aan denken wat er in het andere geval zou gebeurd zij met de recente kredietcrisis. Kijk maar naar Ijsland ...

2 years 19 weeks ago
aloisd1
21 November, 2008 - 22:38
17

Moi,je ne vais donner de leçon à personne,mais j'ai la faiblesse de croire que notre système social(pensions,soins de santé,etc.)est viable.De grâce ne nous laissons pas toujours influencer par les théories très libérales de quelques-uns de nos politiciens;si nous passons le cap de ce que j'appellerai le papy-boom,la pyramide des âges va naturellement se stabiliser,puisque nous n'avons plus connu de guerre pour la perturber,et par conséquent les problèmes de redistribution des uns vers les autres seront par la même occasion réglés,mais,et c'est pour ça que j'accuse certains politiciens,on essaye,en nous faisant craindre la misère pour nos vieux jours,de nous faire croire que,comme nos amis américains,nous devrions plutôt prévoir notre propre sécurité sociale;les problèmes dramatiques que connaît actuellement le secteur bancaire ne peut que nous ramener à un peu plus de sens des réalités,ce ne doit pas être uniquement le plus riche qui peut se payer une pension décente ou des soins hospitaliers appropriés,puisque quand il y a des problèmes,tout le monde paye la note;donc que nos gouvernants n'oublient pas d'alimenter le fond destiné à passer ce mauvais cap du papy-boom et tout ira bien.

2 years 19 weeks ago
Paulo7850
21 November, 2008 - 16:09
16

Il faudrait s'entendre sur le sujet même de la question!

Celle-ci se situe dans le forum " Economie, emploi et social". Donc les termes "social" et "modèle social" sont à prendre au sens économique du terme.

Si vous désirez connaître mon opinion quant à la diversité culturelle et donc le modèle social au sens anthropologique du terme, allez dans le forum ayant trait à la culture ( pas l'agriculture!).

Toujours bien lire exactement et calmement avant d'émettre une opinion, toujours replacer le terme dans son contexte, ...
ce que je n'arrête pas de répéter à mon fils mais ce qui est général et révélateur de la qualité de notre enseignement grabataire à force d'avoir été nivelé par le bas.
Il y a également un forum à ce sujet.

2 years 19 weeks ago
Esprit pragmatique
21 November, 2008 - 14:47
15

Dans l'UE à 27 et ailleurs, on parle beaucoup de la richesse que constitue la DIVERSITE CULTURELLE. Les pères fondateurs de l'UE eux-mêmes avaient dit à quel point la culture - un trait ancré profondément en chaque peuple/groupe social - est importante, et combien il serait vain de la gommer. Lisez ainsi le nombre de fois où on parle de gens en quête d'IDENTITE propre, préservée, en toute géographie?

Alors, pourquoi vouloir "unifier" jusqu'à ce stade d'un "modèle" social? En existe t'il donc de parfaits et de stables dans un monde qui ne cesse de se transformer, à toute vitesse? Qu'on cesse donc de nous abuser en parlant "de modèle" ou "de valeur" dans ce cadre-ci. D'autant que si en existait un idéal, il y aurait moins de ces comités et conseils de concertation sociale, où le résultat est chaque fois un compromis, donc un équilibrage entre intérêts passés et futurs, nécessairement différents selon le contexte des groupes!
Restons cohérents dans les idées et les propos. Nombre de chartes et de traités existent, qui ne sont pas respectés dès qu'ils s'appuieraient sur du Wishful Thinking.

2 years 19 weeks ago
Paulo7850
21 November, 2008 - 14:22
14

Eclaircissements pour certains :

Le système de couverture sociale actuel est différent d'un pays à l'autre de l'UE;
le système le plus courant est celui de la répartition, opposé à celui de la capitalisation;
ainsi ce système impose que les actifs paient pour les inactifs;
mis au point durant la seconde guerre mondiale comme solution afin d'éviter de connaître à nouveau les effets de la crise des années 30, le système de répartition a donc supplanté le système de capitalisation;
malheureusement, ledit système ne fonctionne qu'avec ce qu'on nomme une pyramide des âges à base large (plus de jeunes que de vieux) vu que ce qui est retenu un jour est reversé ce même jour à quelqu'un d'autre;
lorsque ladite pyramide voit sa base rétrécir au profit d'une "pointe" de plus en plus large, le système de répartition craque;
tout ceci ne prenant en compte que le nombre de personnes, alors qu'on devrait prendre la valeur ajoutée réelle par tranche d'âge, ce qui aboutit à une situation graphique et réelle catastrophique.

Donc, le système de répartition est à abandonner comme solution unique.
Il faut un système composé de plusieurs modules complémentaires, ce qu'on qualifie les "trois piliers" en Belgique à savoir un minimum pour tous par la répartition, un surplus par la capitalisation financée par les retenues sociales, et une troisième partie à charge de l'individu qui choisit d'épargner pour ses vieux jours ou de tout claquer au jour le jour (c'est également une liberté...)

Donc, rêver à un système de couverture sociale généralisé et dispendieux tel que nous l'avons connu, c'est fini.

Et dites-vous bien, les jeunes, que vous travaillez et payez pour toutes les interventions sociales de ce jour; ce qui ne garantit en rien ce qui vous couvrira à terme quand vous deviendrez "demandeur" d'une couverture sociale quelconque ( de la pension à l'hospitalisation et l'accès aux médicaments, les congés maladie payés, ...)

Et tout se relie, tout système ne peut donner d'un coté que ce qu'on lui verse de l'autre, provenant en finale de l'exploitation de la planète.
Et comme quand la source se tarit, la vie s'éteint, la surexploitation non coordonnée de notre planète dans une vision à court terme, outre le fait qu'elle est devenue une véritable poubelle donc diminuant dès lors notre approvisionnement, la conclusion va de soi: appauvrissement généralisé à terme et condition humaine...

La vérité n'est jamais bonne à dire, mais surtout à entendre.
Mais un fait est plus fort qu'un Lord Maire, que des rêves et des affirmations de tout bord.

2 years 19 weeks ago
Adeline
20 November, 2008 - 13:39
13

Heb niet de indruk dat er een sociaal model bestaat,gezien alle lidstaat een verschillende mening op na houden wat sociaal is.

2 years 19 weeks ago
Amadeus
20 November, 2008 - 13:14
12

Bonjour,

Alors écoute, moi je ne crois pas qu'il y ait un modèle plus performant que d'autres, je crois que chaque modèle de base était fonctionnel pour son propre pays; Depuis quelques années on assiste à des changements visant à s'harmoniser avec nos voisins Européens, je pense au problème du chômage en Belgique, l'Europe a dit "plus de X pourcent de chômage ce n'est pas bien" alors la Belgique a décidé par tous les moyens de baisser son pourcentage de chômage.. oui sauf que dans ce cas précis, le gouvernement n'hésite pas à envoyer les allocataires vers ce que l'on appel le Minimex (revenu minimum d'intégration sociale) ce qui a pour résulta d'appauvrir le peuple, d'appauvrir les caisses d'allocations sociales pour les vrais nécessiteux et puis d'augment les frais du pays finalement.

Je crois que cet exemple illustre la raison pour laquelle je pense qu'il faut, même membre de l'union européenne, garder certaines indépendances car à court, moyen et long terme c'est désastreux.

Là on est parti vers une Europe Américaine, pro-libérale où chacun paye pour lui, où les systèmes de solidarité sont extrêmement rares.. je pense aux mutuelles de santé, je pense au système de pension, je pense aussi aux divers revenus permettant à la personne qui ne travail pas de vivre un peu.
Je voudrais souligner que les états unis essayent tout doucement de s'aligner sur nous en matière de santé.

Il serait donc déplacé de vouloir libéraliser l'Europe à l'extrême.

2 years 19 weeks ago
aloisd1
19 November, 2008 - 21:58
11

L'Europe propose un modèle social plus égalitaire que les autres,avec une bonne couverture,bien que insuffisante,en matière de santé,chômage,pension,etc...et je pense que nous ne devons absolument pas répondre aux injonctions,de ceux qui au nom de la libéralisation totale des marchés,essayent de nous faire croire que l'avenir passe obligatoirement par cette libéralisation de tout ce qui constitue notre système de protection social,ce serait tout simplement la fin d'une sécurité que nous avons mis 100 ans à tricoter.

2 years 19 weeks ago
B V
19 November, 2008 - 12:55
10

Oui, l'Union européenne représente un modèle social : un modèle de concertation social, de fort sentiment de citoyenneté, de grand respect et défense de la liberté de pensée, des droits de l'homme et des principes démocratiques et, enfin, d'entraide sociale.

Oui, plus que tout, ces valeurs étant très importantes pour le bien-être humain et pour la beauté et le sens de l'humanité et, de surcroît, n'existant pas vraiment à ce niveau dans d'autres entités, oui, ce modèle mérite d'être défendu.

2 years 19 weeks ago
butterfy with wings
19 November, 2008 - 11:53
9

Europa is een sociaal model en een sociaal model is Europa.

Het is gemakkelijk om iets wat nog moet opgebouwd worden in zijn beginstadium af te breken. Europa is verre van voltooid. Europ zal dan ook nooit voltooid worden... het zal constant moeten aangepast worden en verbeterd worden volgens de noden van zijn burgers en de plaats van die burgers in de wereld.

Maar daar knelt het schoentje.... Europa wordt teveel bestuurd van een ivoren toren en van teveel rapporten en studies. Ook is Europa teveel bezig met het nabootsen. Men wil een economie zoals de VS en dus gaat men kost wat kost alles toelaten om die groei te krijgen. Ten nadele van....

Europa streeft een sociaal model na waarvan men niet eens een definitie heeft. Ik weet niet bij jullie, maar ik heb altijd geleerd dat het ongelooflijk dom is om te spreken over zaken die men niet eens begrijpt. Laat ons beginnen met het definieren van het begrip 'sociaal model'. Wat? waarom? wie? hoe?. Het is en blijft een dynamisch plan !!

Ik als Europees burger wil daar héél graag aan meewerken door opbouwende ideeën te geven. Graag ben ik op de hoogte van de Europese werking. Maar door het groot aantal teksten en studies en rapporten en aanbevelingen en denktanks en .... geraak ik er niet meer wijs uit en begint dit toch wel een dagtaak te worden.

Samengevat kan ik stellen dat al die politici die een dagtaak wijden aan het lezen van al die rapporten en dergelijke en zelf aanbevelingen doen, allemaal wat aan het rondzweven zijn waardoor ik ook daarin mijn vertrouwen wat kwijt geraak.

Teveel mensen met teveel ambities voor teveel functies met te weinig lef.

Dank voor de aandacht

2 years 19 weeks ago
Neverbeendead
19 November, 2008 - 07:01
8

Om de huidige en ook alle volgende financiële en economische crisissen probleemloos op te vangen is er maar één manier. Het afschaffen van alle belastingen maar waar haalt een regering dan geld vandaan? Dat geld kan elke regering vanuit het niets op een online bankrekening doen verschijnen. Dat gebeurt dan elektronisch in tegenstelling tot het allereerste papieren geld dat ook vanuit het niets vandaan kwam. Deze online bankrekening zal voor iedereen zichtbaar zijn terwijl enkel bevoegde personen transacties kunnen uitvoeren. Op die manier heeft een regering nooit te weinig geld voor haar eigen werknemers, voor de sociale zekerheid en de werklozen. De privésector, die te weinig geld heeft om de economie onmiddellijk om te vormen naar de groene economie via de nodige en gekende oplossingen voor het milieu en het klimaat, kan dan ook op de regering rekenen die het benodigde geld doneert zodat men alle groene producten voor een doenbare, zelfs betere prijs aan iedereen kan bieden. Elke regering gebruikt deze online bankrekening dan ook nog om een soort politiedienst op te richten, zo gespecialiseerd als de hedendaagse kennis toelaat en altijd zonder personeelstekort, die belast is met het scheiden van de arbeidsongeschikte mensen en de arbeidsgeschikte werkonwillige mensen om zo het systeem zonder belastingen te vrijwaren van de profiteurs. Zolang alle regeringen dit systeem niet uitvoeren na globaal overleg, zal de planeet verder blijven sukkelen en tegen beter weten in op de afgrond afstevenen.

2 years 19 weeks ago
Tattoo
19 November, 2008 - 02:51
7

Ja, dat Europees model bestaat! Voor iedereen minder zodat enkelingen het nog beter hebben. De eerste resultaten zijn al zichtbaar; de kredietcrisis. Hebzucht en winstbejag, de gewone man moet ervoor opdraaien.
Jan-met-de-pet heeft totaal niets aan dat Europa, alleen de wetenschap dat hij het in de toekomst slechter zal hebben. Hoe vlugger we aan deze vaudeville een eind kunnen stellen, hoe beter. Weg met dat Europa!

2 years 19 weeks ago
JoseAndenne
19 November, 2008 - 00:16
6

Je n'ai pas connaissance d'un modèle social européen, les règles ne sont pas assez claires ou nous n'en avons pas connaissance, à croire que les élus sont d'avis que nous ne pourrions de toute façon pas comprendre, ce qui est dommage ça pourrait être une belle chose l'Europe si le citoyen y serait un peu plus intéresser et pas seulement guider par des technocrates et les lobbys

2 years 19 weeks ago
waleran
18 November, 2008 - 19:26
5

Même si je ne m'y connait pas vraiment, je pense qu'il existe un modèle social européen (mais pas de système social européen) fondé sur les piliers assurantiel et assistantiel.
Je pense que chaque européen qui perd son emploi peut recevoir un revenu de remplacement et être remboursé tout ou partie de ses frais médicaux s'il est malade.
Ce modèle est donc celui de la solidarité entre les personnes et devrait, selon moi, devenir une des bases communes dans la fondation d'un système social européen global.
Ce modèle mérite d'être défendu contre les tenants du libéralisme total, sans quoi il pourrait s'éroder.

2 years 19 weeks ago
Socratinus_2008
18 November, 2008 - 19:23
4

Pas de modèle social, concurrence entre les européens, dumping social en provenance des pays de l'est et du reste du monde(chine, Indes, etc..)sans réaction de l'Europe; les citoyens européens n'existent tout simplement pas : pas de langue commune, combien ? 25 langues et idiomes?,
pas de législation commune, : comment dès lors se sentir européens ????

Les seuls profiteurs du système sont les Multi-nationales et les politiciens (députés, commissaires, et
touti-quanti) : bien profiter et ne pas venir trop souvent au parlement,... vive l'europe.

La commission ne rêve que de créer de la pauvreté, supprimer les emplois surtout publiques, ça fait beaucoup de chômeurs donc esclaves économiques, enrichir les patrons(laisser faire les parachutes dorés et les énormes salaires) on en profitera aussi, demander au Medias de crier sans cesse "vive l'Europe", sinon plus d'interviews, ni d'accréditation, plus de petits restos, plus de petites faveurs, bonne propagande, le système est bien juteux et les corniauds d'électeurs bien lobotomisés.

Modèle social ??? Question bien hypocrite sous-entendant qu'il pourrait exister quelque part ???

2 years 19 weeks ago
Paulo7850
18 November, 2008 - 17:27
3

Il n'y a pas de modèle social européen vu qu'on ne s'en est jamais préoccupé.

Le seul modèle social durable à terme est d'assurer un seuil minimal garanti assurant simplement le minimum vital, le sode étant à laisser à la responsabilité de chacun.

La liberté des services et la libre concurrence créeront d'elles-même des offres plus attrayantes que les actuelles, pour autant que le marché ne soit pas "occupé" par quelques groupes gigantesques, imposant leur politique et entraînant la catastrophe en cas de chute de l'un deux.

Ne pas sous-estimer la concurrence des autres continents sans quoi il n'y aura plus que des miséreux dans des Etats désargentés.

2 years 19 weeks ago
Mornagest
18 November, 2008 - 16:55
2

D'après le site de la Libre Belgique, synthèse il y aura, dans le courant du mois de janvier. Elle sera utilisée afin d'organiser des conférences concernant la future présidence belge de l'UE.

2 years 19 weeks ago
chdegand
18 November, 2008 - 11:07
1

Bonjour,

merci de donner la parole aux Européens.
Avez-vous prévu une synthèse des interventions ?
Dans quel délai ?