Health, environment and energy

GMOs : are you anxious to know which foods contain GMOs?
2 years 14 weeks ago
Malinwa
21 December, 2008 - 20:17
23

Ja graag !

2 years 16 weeks ago
Ruut
10 December, 2008 - 12:03
22

Tant que le Gène Tueur (‘Terminator’) est interdit, les OGM ne me dérangent pas.

2 years 16 weeks ago
Hâpy
9 December, 2008 - 09:57
21

Voici ce qui circule sur le net :
"Merci de soutenir une cause importante.

Pour une fois que l'on peut soutenir une décision européenne autant en profiter, à vous de choisir !
Si vous vous sentez concernés voici une info à diffuser largement !
Paris, France, fin octobre, le Commissaire européen à l'Environnement,
Stavros Dimas, s'est courageusement opposé aux grandes compagnies de
l'agrobusiness en proposant l'interdiction de la culture de deux maïs OGM
(le Bt11 et le 1507) développés par les firmes Syngenta et Pioneer/Dow.

Des scientifiques ont en effet démontré que la culture de ces OGM censés
combattre des insectes nuisibles au maïs pouvait provoquer des conséquences
graves, notamment sur des insectes non nuisibles du maïs, comme le papillon
monarque ou sur des "organismes non ciblés" comme des oiseaux. Récemment, il
a également été prouvé que les écosystèmes aquatiques pouvaient aussi être
affectés.

Si la proposition de Dimas était adoptée, il s'agirait d'un véritable
tournant. Très favorable aux OGM, la Commission a jusqu'à présent toujours
donné son feu vert aux demandes d'autorisation d'OGM, et les autres
Commissaires européens, par peur de froisser les puissants intérêts pro-OGM,
notamment américains, risquent de s'opposer à l'initiative courageuse de
Stavros Dimas. Mais celui-ci vient de confirmer publiquement sa position. «
Le risque est trop élevé pour l'environnement selon plusieurs études
scientifiques récentes, a indiqué M. Dimas à Bruxelles le 22 novembre.
J'envisage de donner un avis négatif pour la demande d'autorisation. »

Il faut absolument soutenir la position prise par Stravros Dimas, qui, si
elle est adoptée par la Commission européenne, sera le premier rejet d'OGM
dans l'histoire de la Commission européenne et représentera un pas décisif
pour une Europe sans OGM. Une mobilisation massive est nécessaire pour cette
opportunité historique !

Cap sur les 100 000 signatures !

Le plus grand nombre possible d'Européens doivent interpeller la Commission
européenne pour que la santé publique et l'environnement priment sur les
intérêts de quelques multinationales et que les maïs
Bt11 et 1507 ne soient pas autorisés.

Signez et faites signer la pétition à destination de Manuel Barroso,

Président de la Commission européenne, et aux Commissaires Dimas, Kyprianou
(consommateurs), Fischer-Boel (agriculture) et Barrot (transports). Plus de
75 000 européens l'ont déjà signée en quelques semaines, dont 10 000 en
France... La pétition française s'adresse également à Jacques Barrot,
Commissaire européen aux transports, car il votera également sur la
proposition de Stravros Dimas et doit tenir compte de l'avis des citoyens
français et de la nouvelle ligne politique française sur les OGM à l'issue
du Grenelle de l'environnement.
Signez la pétition
http://write-a-letter.greenpeace.org/332"

QU'EN PENSEZ-VOUS ?

2 years 16 weeks ago
Mornagest
8 December, 2008 - 21:47
20

Je veux être certain qu'il n'y a des OGM nulle part dans les assiettes de quiconque. Personne ne doit être forcé à manger des choses dont on préfère taire les conséquences sur la santé sous prétexte qu'une certaine entreprise américaine a fait pression pendant des années sur les commissaires européens afin de générer d'encore plus écoœurants bénéfices, tout cela au détriment des règles de précaution les plus élémentaires.

NON aux lobbies, quels qu'ils soient, a fortiori s'il s'agit de la santé publique !

2 years 16 weeks ago
gamegie
8 December, 2008 - 20:28
19

OUI POUR SAVOIR CE QU'IL Y A DANS MON ASSIETTE pour pouvoir éviter les légumes pulvérisé par exemple

et NON AUX OGM

2 years 16 weeks ago
Skif
8 December, 2008 - 13:39
18

Entièrement d'accord avec le Vieux-Jules. Je rajouterais également qu'au delà de ce qu'il dans nos assiettes, il y a ce qu'il y a dans nos champs. Personnellement, je ferai le choix de ne pas manger d'OGM dès lors comment savoir si le champ duquel je tire ma farine "bio certifiée" n'est pas contaminé par le champ "OGM dits sans risques" de mon voisin. Le choix qui s'oppose à nous en ce jour n'est même pas de savoir si oui ou non on autorise l'introduction d'OGM, mais plutôt de savoir si l'on modifie pour l'éternité, et à l'échelle planétaire, l'entièreté de notre patrimoine végétal. DONC OUI POUR SAVOIR CE QU'IL Y A DANS MON ASSIETTE, et NON AUX OGM punt aan de lijn.

2 years 17 weeks ago
kris de cree
3 December, 2008 - 15:28
17

los van het feit dat ggo (genetisch gemodificeerde organismen) gezond of ongezond voor mens en/of milieu zijn, is er voor europa zeker een grote verantwoordelijkheid weggelegd in het maken van afdoende wetgeving omtrent het probleem van monopoliseren.
Bepaalde multinationals gebruiken ggo's om monopolieposities te verkrijgen en nog erger om de totale voedselketen in eigendom te krijgen. Ze doen dit door genpatronen te patenteren en daarna rechtszaken te beginnen, tegen boeren die organismen kweken die dergelijke genpatronen bevatten, indien ze niet ingaan op de licentievoorwaarden gekoppeld aan die genpatronen.
Er zijn 2 grote problemen met deze methodologie:
1)Kruisbestuiving. De boer kan zonder hij het weet deze genpatronen in zijn organismen krijgen door kruisbestuiving. Er is momenteel al jurisprudentie die de multinationals in het gelijk stelt als ze processen inspannen tegen zo'n boeren
2)Authenticiteit van het genpatroon: Het is onmogelijk om te voorspellen of een gepatenteerd gen al bestaat en of het nooit door een willekeurige mutatie zal ontstaan. Dat zouden al 2 redenen moeten zijn waarom de patenten nooit tot claims zouden mogen leiden, maar blijkbaar ziet het gerecht dit anders. De multinationals maken hier trouwens gretig gebruik door genpatronen te patenteren die ook al in de natuur voorkomen. Er is een bepaalde multinational (het zijn er trouwens niet zoveel, maar alleen enkele hele grote) die een genpatroon gepatenteerd heeft dat bij 1/3 van de schapenpopulatie voorkomt zonder dat ze als ggo zijn gekweekt. In Duitsland is het bedrijf rechtszaken aan het inspannen tegen schapenboeren die dergelijke schapen hebben en niet willen voldoen aan de licentievoorwaarden van het bedrijf.

Indien geen afdoende wetgeving wordt gemaakt door Europa om deze praktijken te kanaliseren, dan is binnenkort al het voedsel in de wereld eigendom van enkele bedrijven en hebben wij helemaal niets meer te vertellen over wat we op ons bord krijgen. Voedsel is een machtiger wapen en een winstgevendere grondstof dan veel andere product omdat het een primaire behoefte is.

De kans dat Europa hier iets aan zal doen lijkt me twijfelachtig afgaande van de ultraliberale koers die het tot nu toe heeft gevolgd.

P.S: Ik ben trouwens niet tegen het beschermen van het intellectuele eigendom van een bedrijf, maar dan moet het wel bewijsbaar zijn dat het intellectuele eigendom gegarandeerd aan het bedrijf toekomt.

2 years 17 weeks ago
polo
3 December, 2008 - 11:19
16

oui? EVIDEMMENT et en détail (la variété)

Mais le problème est ailleurs.
Est-ce que c'est utile les OGM? je n'y crois pas trop
Pour diminuer les pesticides? C'est un problème à court terme car que fera-t-on quand ces insectes dit nuisiles seront résistants.
Augmenter la production? Oui mais quand on voit le gaspillage à coôté on se pose la question de savoir si c'est bien raisonnable cette augmenation de production.
Le problème c'est qu'on mange ces OGM. Quelle est leur influence sur la santé, sur notre organisme (à long terme 15-20 ans: on en sait rien encore). un adage dit qu'on devient ce qu'on mange alors....

2 years 18 weeks ago
Le vieux Jules
24 November, 2008 - 21:49
15

Depuis l'histoire du chocolat, on sait que l'Europe ne va pas défendre les intérêts des consommateurs. Le chocolat est un exemple parfait de la politique dévoyée et malsaine de la CEE dans le domaine agro-alimentaire: L'Europe a autorisé l'incorporation de 5% de graisses exogènes dans le chocolat (et demain, 10%, 15% ou plus?) pour le plus grand profit des grands groupes industriels de l'agro-alimentaire et au détriment des consommateurs (et des pays producteurs de cacao). Et le produit qui en résulte peut toujours être appelé du chocolat! Et demain on autorisera les vins composés à 90 % de jus de raisin et 10 % d'autre chose? Ou les fromages avec adjonction de graisses végétales? Si cela sert les gros intérêts, on nous fera bouffer des OGM sans même qu'on le sache!

2 years 18 weeks ago
Titti
24 November, 2008 - 16:36
14

La legislation Europeenne prevoit deja' depuis de nombreuses annees, que tout produit contenant ou derivant d'un OGM soit etiquette' ainsi. Ceci signifie que tout citoyen qui veut savoir si un produit alimentaire contient ou est derive' d'OGM , peut le faire facilement en lisant la liste d'ingredients sur l'emballage du produit.

En ce qui concerne les effets des OGM sur la sante' humaine, animale ou environnementale, tout produit OGM est soumis a' une procedure d'autorisation Europeenne puis nationale qui inclus une serie d'analyses scientifiques sur l'effet de l'OGM en question sur differents parametres de la sante' humaine, animale et de l'enviornnement tels la cancerogenicite', l'allergenicite' etc. avant d'etre mis sur la marche'. Ceci n'est le cas pour aucun autre type de produit alimentaire que nous consommons depuis toujours.

Si l'argument est que les OGM sont nouveaux et presentent de nouveaux risques, je dirai que les OGM ne sont pas nouveaux: nous obtenions des produits avec le genome modifie' par radiations a' rayons gamma ou effet chimiques avant de reussir a' faire cela de maniere plus precise et verifiee grace aux biotechnologies modernes. Par exemple le ble' dur vient de l'irradiation du ble' tendre et compose aujourdh'ui la base de toutes nos pates, pizza, pains etc.... Sur le fait qu'ils presenteraient de nouveaux risques: aumoins les OGM ont ete testes eux... les autres aliments non.

Nous n'avons pas encore decouvert toutes les raisons des multiples cancers qui affligent les populations mondiales... aumoins les aliments OGM sont testes pour demontrer qu'ils ne causent ni le cancer, ni la mutation des genes, ni les allergies... les autres produits que nous consommons regulierement non... A chacun de voir.

2 years 18 weeks ago
sylvie-bxl
24 November, 2008 - 15:30
13

Oui. Il est impératif d'être informé de ce que l'on mange, et de savoir ce que cela veut dire, çàd le traduire concrètement en messages accessibles à tous.
Et en raison du principe de précaution , il faut interdire les OGM jusqu'à ce que leur totale innofensivité sur l'environnement et l'homme soit prouvée (ce qui je pense est impossible)
En plus de cela il faut absolument favoriser une agriculture biologique dans une optique de développement durable et de promotion et prévention de la santé publique. Si nous voulons préserver l'avenir de l'Homme et de la planète c'est indispensable. Les européens (et d'autres nations) doivent apprendre à consommer moins mais mieux.
L'Europe doit aussi interdire l'importation de produits qui ne répondent pas à ces normes.

2 years 18 weeks ago
Le vieux Jules
22 November, 2008 - 19:49
12

Il est absolument IMPERATIF que les consommateurs européens puissent savoir ce qu'ils ont dans leur assiette (et dans leur verre) pour qu'ils puissent faire un choix. En ce domaine, je trouve que la politique européenne est absolument lamentable. On réglemente le calibre des pommes et la courbure des concombres (très important!) mais on n'oblige pas les producteurs à dire ce qu'ils ont mis comme produits chimques sur leurs fruits et légumes. On doi mentionner sur les bouteilles de vin qu'il contient du sulfite mais quid des nombreux autres produits qu'on peut y ajouter? Sans parler des résidus de pesticides (la viticulture européenne est un très gros consommateur de pesticides) qui doivent certainement s'y trouver. A côté de cela, à partir de 2009, les pesticides de synthèse et les intrants issus d'OGM seront autorisés dans les vins biologiques! C'est un scandale! De qui se moque-t-on?

2 years 19 weeks ago
Euro1
21 November, 2008 - 22:01
11

Wim en Alois1,

Jullie hebben allebei (ten dele) gelijk. Het klopt dat sommige (of de meeste) ggg's niet ongezond zijn voor mens en milieu. Er zijn anderzijds gevallen bekend dat het telen van GGG's dat natuurlijke organismen die de niet gemanipuleerde gewassen als voedingsbron gebruiken, nu uitsterven omdat ze de ggg niet 'lusten'. Dit leidt tot een scheeftrekking van de voedselkete op een ander vlak en werkt verspreiding van ziektes in de hand.

En de werking van ggg's op lange termijn zijn inderdaad nog niet gekend!

2 years 19 weeks ago
aloisd1
21 November, 2008 - 21:49
10

Pour répondre à Wim,je dirais tout simplement qu'il n'est actuellement pas possible de prédire que les O.G.M.sont inoffensifs,pour la bonne raison que nous ne possédons pas encore assez de recul;les multinationales qui en produisent nous diront,bien sûr,le contraire et rétribuent,d'ailleurs largement,le lobbying dans ce but.Il est évident que leur pourcentage augmente assez rapidement,car ils en inondent le tiers monde dont les paysans aiment n'entendre que les propos unilatéraux que leur tiennent ces sociétés,ils ne possèdent pas les moyens techniques que possèdent les cultivateurs de monde occidental pour se documenter,et ne peuvent par là même,pas se faire une opinion éclairée,raison pour laquelle les O.G.M.sont perçus chez nous et même aux états-unis avec beaucoup plus de circonspection.

2 years 19 weeks ago
Wim
21 November, 2008 - 13:31
9

Laat België nu eindelijk eens het voortouw nemen om een verantwoorde - lees wetenschappelijk ondersteunde - politiek te voeren inzake het gebruik van genetische gewijzigde planten in onze voeding en de teelt ervan door de Europese landbouwer! België heeft historisch sterke R&D en economische troeven op gebied van groene biotechnologie, laat ons deze belangrijke industrie dan ook stevig ondersteunen door de Europese regelgeving dienaangaande eenduidig en doorzichtig te maken en vooral door ervoor te zorgen dat de wetgeving toegepast wordt zonder ellenlange vertragingen omwille van politieke redenen die niets te maken hebben met voedselveiligheid of een bekommernis om ons leefmilieu. Genetisch gewijzigde gewassen zijn gewoon dezelfde gewassen zoals ieder van ons ze kent en betekenen (na het verkrijgen van een positief advies door het Europese voedselagentschap) geen enkel gevaar voor onze veiligheid of die van het milieu waarin we leven. Integendeel, zij kunnen ons juist helpen om gezonder te leven en minder pesticiden in het milieu te dumpen! De sterke en continue groei van het areaal aan genetisch gewijzigde gewassen in de wereld toont wel degelijk aan dat er een enorme vraag is naar dergelijke technologie, vooral omwille van de hogere opbrengsten voor de boer. Dat diezelfde boer daardoor meer afhankelijk zou worden van enkele grote multinationals is pure onzin, want ook de niet-genetisch gewijzigde zaden die hij nu koopt worden door doorgaans diezelfde multinationals gemaakt. Een boer weet heel goed waar hij best zijn zaden koopt om zijn eigen winst zo hoog mogelijk te maken, en als hij daardoor beter af is met genetisch verbeterde zaden (zoals uit de praktijk blijkt), dan zal hij niet twijfelen!

2 years 19 weeks ago
Adeline
20 November, 2008 - 13:46
8

Uiteraard wil ik dat weten maar wat is er fout aan genetisch gemodificeerde produkten.Zijn ze slecht voor de gezondheid of niet.Laat die Anti's zoals greenpeace daar is een antwoordt opgeven.

2 years 19 weeks ago
aloisd1
19 November, 2008 - 22:26
7

De grâce,ne nous laissons pas imposer les règles par quelques grandes multinationales du secteur;ce qu'il est advenu des milliers de petits producteurs indiens qui ont été ruinés par ce système doit déjà nous faire réfléchir avant même de nous poser la question:les O.G.M. sont-ils dangereux ou pas? Alors dans le doute,principe de précaution oblige,abstenons nous.

2 years 19 weeks ago
dudealfred
19 November, 2008 - 15:17
6

oui. parce qu'en plus d'etre - potentiellement - dangereux, c'est le genre de produit agricole qui provoque une dépendance et un endettement des producteurs vis ) vis des fournisseurs de grains et d'engrais, et qui provoque un appauvrissement des sols. mangeons un peu moins, et un peu mieux, et on en aura pas besoin. Je suis pas pour le tout bio, mais les tomates bleues résistantes au rondup, je vois vraiment pas l'intérêt. Et puisque j'y suis, on devrait aussi obliger les supermarchés à acheter toute la production de fruits et légumes des agriculteurs, pas juste les tomates d'exactement 5cm de circonférence et sans bosses ou les comcombres qui ont moins de 5° de courbe!
merci :)

2 years 19 weeks ago
Guy Voglet
18 November, 2008 - 20:37
5

Il y a eu moyen de légiférer pour que des inscriptions en caractères grands et gras figurent sur les paquets de cigarettes. De même en grands et gras caractères il faut écrire "contient des OGM", même si c'est 0,01% ou encore "viande aux hormones". Le consommateur est informé, à lui de choisir et il ne faudra pas se perdre en discussions stériles sur les interdictions éventuelles. Dans les grandes surfaces, on a pu créer des rayons "bio" pour viande et légumes, des notifications sur la provenance des fruits. De même si les règles du commerce international obligent l'Europe à importer des produits étranges venant de l'étranger que cela soit accepté et explicitement mentionné, par exemple "à base de viande d'animaux nourris aux OGM et aux hormones".

2 years 19 weeks ago
waleran
18 November, 2008 - 19:11
4

Oui. Il est primordial d'être informé de ce que l'on mange.
Pour ma part, il faudrait interdire les OGM en raison du principe de précaution mais aussi favoriser une agriculture biologique dans une optique de développement durable. Ceci devrait être mis en place au sein de la produciton européenne mais aussi via le refus d'importer des OGM ou autres aliments dont la production ne s'inscrit pas dans le respect des normes européennes.

2 years 19 weeks ago
macdesire
18 November, 2008 - 18:45
3

IL EST ABSOLUMENT INDISPENSABLE QUE LE CITOYEN SACHE CE QU'IL A DANS SON ASSISETTE,y compris des OGM (pourquoi une exception?).
Il est tout aussi indispensable qu'il sache si la viande qu'il a dans son assiette provient d'un animal nourri aux OGM.
REFUSER LES ogm EST AUSSI UNE FACON DE REFUSER LE MODE DE VIE AMERICAIN, et de se protéger contre les importations américaines non conformes aux attentes légitimes du consommateur européen.

2 years 19 weeks ago
Paulo7850
18 November, 2008 - 18:04
2

Oui, et je préciserais même que faire de ces saletés, non maitrisables, alors que nous surproduisons et mal en plus, que les espèces locales adaptées sont en voie de disparition, et que le tout est sous main-mise de "Monsanto"...

Même monsieur tout le monde, citoyen UE, n'est plus libre d'échanger les graines pour son potager.

Vous singez les States.

Vous perdez tout ce qui fait l'UE dans toute sa richesse culturelle, sa faune, sa flore, ses spécificités régionales.

Vous parliez de l'Europe des régions : vous tuez le concept qui le seul pouvait lier les différentes régions et ethnies de l'UE.

Etre libre dans sa région mais citoyen d'une UE qui me protège.

Relisez l'histoire de la Rome impériale et de l'empire arable et ottoman, du moins à certaines époques.
Vous comprendrez mieux.

2 years 19 weeks ago
pgmouzelard
18 November, 2008 - 17:46
1

Oui je veux le savoir!
Et j'espère franchement que je n'en aurai jamais!